Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Anne Bourrel, auteur La Manufacture de livres

station service (ouverture)

12 Juillet 2010 , Rédigé par anne bourrel écrivain pop

 

Les pompes à essence ont été mises en automatique, automatique, libre service, deux pompes à essence jumelles, modèle ancien, dos à dos. Deux fantômes vert-bouteille, presque noirs. On donne sa carte. De crédit et les fantômes donnent de l’essence. Qui vient pour remplir les cuves ? Qui ? A quelle heure ? Quel jour ? Elles sont dessous, les cuves, enterrées, je sais exactement où. Rien n’a changé, tout est là, mais en transparence. Avec le doigt, on peut dessiner la maison, le garage, la cafétéria aux murs de verre. Un trait fluo mental. En vrai, ya plus rien sauf les pompes, ya plus rien. Un espace goudronné vide. Et là où étaient la maison et le garage, un jardin stérile de terre rousse.

Pourquoi passerait-on par là maintenant ? Ça se sait. Ça se sait, ce qui s’est passé. Et puis, hein, les autoroutes, les voies rapides, c’est pas fait pour les chiens.

A moins qu’un automobiliste ou une automobiliste vienne ici dans un but précis, s’en mettre jusque là de la nostalgie, des larmes, du regret, de la culpabilité, du souvenir qui dégouline, des chialeries quoi…qu’est-ce qu’on viendrait faire, ici, là, dans cette station-service dont il ne reste qu’un squelette, deux pompes à essence fantomatiques ?

 

(ce texte ne figure pas dans la version définitive. je le laisse en "bonus"!)

Lire la suite