Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Anne Bourrel, auteur La Manufacture de livres

On a marché sur la Laune

8 Janvier 2010 , Rédigé par anne bourrel écrivain pop

p9280039.jpg

Lundi

Je suis à Vauvert, chez le Diable. Mon prof de philo, Jean-Paul Soulié, me l’avait bien dit en 1989 au café du coin, mieux vaut se fier au diable qu’au bon dieu. Vingt ans plus tard, j’acquiesce. On est bien chez le diable, peinard, avec trois fenêtres pour soi tout seul, un lit douillet, une machine à laver slameuse et tout le confort moderne. Et même deux bureaux ! Un petit dans un angle et un grand au milieu de la pièce. Le diable est un ange. Il s’occupe de tout préparer avant qu’on arrive et puis il disparait sur les pointes de ses bottines. Il nous offre la paix sur un plateau. Le diable connait bien les écrivains.

Mardi

Je ne suis pas venue seule. J’ai pour voisine mon écrivain amie. Elle habite l’autre appartement. On travaille chacune chez soi en silence. Le soir, on débouche une bonne bouteille (du Faugère par exemple), on mange des spaghettis tomate et on se lit les textes de la journée. C’est mieux comme ça.

P1080001.JPG
Mercredi

Ça passe vite. Je panique. Mon roman ? Ah !!! C’est pas bon, ça décolle pas. Faut recommencer des pages entières. Faut revoir l’agencement des chapitres. Mon écrivain amie me sourit. Elle aussi panique. Ce soir, elle boit du blanc, et moi de l’eau minérale. Dans mon verre ballon, je mettrais bien un poisson rouge.

Copie-de-09006-019.jpg

Jeudi

Jeudi se confond avec mercredi. Même emploi du temps. Le diable vient s’assurer que tout va bien, que rien ne manque, je lui dis, souffle un peu sur mon ordi.

P1080004.JPG

Vendredi

Il neige et mon écrivain amie a dû rentrer pour le week-end. Je pars demain matin. On revient lundi, à la première heure, on sera chacune ici, à nouveau, les doigts sur le clavier.

Résolutions pour la semaine suivante : apporter des altères pour faire un peu de sport. Ne pas lâcher ce texte qui me pousse entre les doigts.

J’ai bien senti le souffle du diable, merci. Il me semble que mon texte prend une belle couleur rouge feu. Et puis dehors, il neige.

 P1080007-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marie 08/01/2010 22:22


Ca a l'air d'être un bon petit diable ce diable-là !


anne bourrel écrivain pop 13/01/2010 17:17


indeed!